BFM BUSINESS

Photo Philippe ESPINET – (c) NextRadioTV

LCI avait lancé la révolution en 1994 en donnant aux journalistes la faculté de réaliser leurs propres montage, BFMTV avait dès 2005 projeté le monde de la télévision gratuite dans une aire nouvelle où le journaliste monte lui-même ses sujets, ou la technologie permet de rationaliser et fédérer les contenus.

Le projet de transformation de BFM RADIO qui diffuse ses programmes sur le réseau FM en une version Radio et Télévision a sans doute été celui qui aura embarqué un panel complet d’innovations. Toute l’histoire qui s’est ensuite écrite avec L’ÉQUIPE et LCI (version 2015) a été fortement inspirée de cette réussite qu’est BFMTV, à la fois dans ses méthodes de gestion de projet agile et également dans l’audace de toutes les équipes.

Innovation au niveau éditorial tout d’abord où le métier de journaliste est totalement dématérialisé au profit d’une production omni média.

Innovation au niveau technique ensuite, avec l’introduction de systèmes informatiques en capacité de se connecter et ainsi réduire le nombre d’actions nécessaire des opérateurs. Ainsi, le rendu antenne est de mieux en mieux industrialisé, reproductible et au final constant dans sa qualité.

Le projet, particulièrement novateur devait s’inscrire dans une économie très contrainte, tant sur l’investissement que sur le cout d’exploitation.

 

Le Studio de BFM BUSINESS:

Un décor signé Frédéric CERATO équipé de 7 caméras dont une installée au plafond sur un rail POLYSCOPE. Éclairage captation et décor totalement en LED et un écran géant CHRISTIE  de 88 cubes de 33cm de coté.

L’usage de LED de nos jours devient la référence mais en 2010 c’était le début ! Les avantages sont nombreux, économie d’énergie électrique et de climatisation, pas de dérive dans le temps etc …

Une structure bois et vitrée construite par AMSO pour une visibilité de la newsroom et un respect de l’atténuation audio (-53dB) pour le maintien de la qualité radio.

Les présentateurs sont équipés de retour d’écoute oreillette moulée se qui leur garantie le maintien du retour traditionnel radio (casque) tout en préservant l’esthétique télévision.

La régie :

La régie de diffusion Radio-Télévision fonctionne avec 3 postes dont deux techniques versus 2 postes pour la radio dont un technique.

  • Réalisateur (équipe d’antenne) – poste existant en radio
  • Truquiste – opérateur vidéo (équipe d’antenne) – nouveau poste de travail
  • Producer (équipe éditoriale) – poste existant en radio

Nous avons développé un assistant de production “CAMPILOT” qui a rassembler les fonctions essentielles de réalisation vidéo pour un pilotage en double commandes si nécessaire par l’opérateur vidéo et le réalisateur.

 

Le pilotage des caméras s’exerce par un joystick équipé d’une mécanique fluide et résistante afin de ne pas avoir d’accoups à l’antenne. CAMPILOT assure un traitement des données en provenance du joystick avant de transmettre l’ordre à la caméra.

 

 

Schéma de principe de liaison de l’assistant de production CAMPILOT:

  • Pilotage à distance des caméras PTZ (Pan, tilt, Zoom)
  • Mémorisation des positions et affichage visuel de chaque plan mémorisé
  • Rappel de position par écran tactile
  • Commutation des plans à l’antenne depuis l’interface tactile (Pilotage du mélangeur Sony MVS6000)
  • Commutation des sujets à l’antenne au “fader start” depuis la console SSL 10HD
  • Pilotage habillage dynamique VIZRT (vignétage vidéo supplémentaire)
  • Pilotage de la grille vidéo NEVION
  • Système de suivit automatique des intervenants (calage automatique des caméras et commutation)
Interface tactile CAMPILOT
Interface tactile CAMPILOT (c) NextRadioTV

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *