Facebook : 126 millions d’Américains ont pu voir des messages russes

Il n’y a pas seulement eu des publicités politiques. Les chiffres de l’ingérence russe dans l’élection présidentielle américaine grossissent pour Facebook ainsi que Twitter. Pour Google aussi, mais Google+ n’a pas été jugé digne d’intérêt par la propagande russe.

Powered by WPeMatico

Étiquettes :

Les commentaires sont fermés.